SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 18:40
Journée pédagogique du 13 février et les dates importantes

Bonjour à tous,

La prochaine journée pédagogique aura lieu le 13 février 2016 à la Roustide. Sauf imprévu météorologique bien sûr. Venez nombreux !

Voici également un rappel des dates à venir : ces rendez-vous sont importants car nous traversons une année charnière. Nous comptons donc sur votre présence et votre engagement pour pouvoir garantir la pérennité de notre AMAP, la retraite de nos paysans et le développement d'un nouveau projet autour de la couveuse Coups d'Pousses.

Voici le calendrier (bien chargé bindiou...) :

- le samedi 13 février : journée pédagogique

- le lundi 29 février : prochaine réunion, 19h30 pendant la distribution, viendez !

- le samedi 12 mars au matin : rencontre entre les AMAPIENS et les partenaires (au moins 1 administrateur et 1 salarié par association) de Coups D'Pouces à la Roustide

- le lundi 04 avril 2016 : Assemblée générale de l'association

- le lundi 18 Avril 2016 : la nouvelle saison (21) avec Coups de D'Pouces commencera

- le lundi 25 avril 2016 : nous fêterons nos 10 ANS donc apéro/distrib jusqu'au bout de la nuit !

- le weekend du 28-29 mai : journée "Portes ouvertes" et fête officielle des 10 ans à la Roustide avec toutes les AMAPs

A bienbio !

Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide - dans Journées pédagogiques
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 13:17

Samedi dernier s’est déroulée à La Roustide la première journée pédagogique de la nouvelle saison de notre AMAP. Un grand beau temps nous a permis de profiter de l’accueil de Jocelyne et Jean-François sur leur lieu de travail à Jonquières Saint Vincent dans le Gard.


Quelques photos pour illustrer cette journée:

nous sommes allés saluer Colombo l’âne et Vaillant le mulet dans leur enclos. Vaillant poursuit son apprentissage d’animal de trait pour remplacer dès que c’est possible le tracteur, bruyant, polluant et gourmand en énergie fossile. Il nous faut penser qu’avec un tracteur dans une serre le travailleur respire un air fortement chargé en gaz d’échappement.

nous sommes allés saluer Colombo l’âne et Vaillant le mulet dans leur enclos. Vaillant poursuit son apprentissage d’animal de trait pour remplacer dès que c’est possible le tracteur, bruyant, polluant et gourmand en énergie fossile. Il nous faut penser qu’avec un tracteur dans une serre le travailleur respire un air fortement chargé en gaz d’échappement.

une quinzaine d’amapiens des 5 groupes de la Roustide se sont retrouvés ensemble dans les serres et ont pu contribuer à la plantation  de jeunes plants de salade, mâche, blette, fenouil, persil marocain et coriandre.

une quinzaine d’amapiens des 5 groupes de la Roustide se sont retrouvés ensemble dans les serres et ont pu contribuer à la plantation de jeunes plants de salade, mâche, blette, fenouil, persil marocain et coriandre.

Par diverses techniques, ici on est assis sur une machine qui avance et on pose les plants sur la terre au passage. Parfait pour les petits sujets (salade, mâche et blettes)

Par diverses techniques, ici on est assis sur une machine qui avance et on pose les plants sur la terre au passage. Parfait pour les petits sujets (salade, mâche et blettes)

Ici la technique bien connue à la main quand les plants sont trop grands ou trop fragiles (fenouil, persil marocain et coriandre). La terre est basse!

Ici la technique bien connue à la main quand les plants sont trop grands ou trop fragiles (fenouil, persil marocain et coriandre). La terre est basse!

Dans 48h ces plants de fenouil qui ne payent pas de mine seront bien redressés!

Dans 48h ces plants de fenouil qui ne payent pas de mine seront bien redressés!

Une serre et demie ont été plantées! Une fois la plantation terminée on ouvre les vannes de l’arrosage-brumisation pendant plusieurs heures pour compenser le stress de la transplantation.

Une serre et demie ont été plantées! Une fois la plantation terminée on ouvre les vannes de l’arrosage-brumisation pendant plusieurs heures pour compenser le stress de la transplantation.

Pause pour le repas, c’est l’auberge espagnole pour tous les gourmands comme à chaque journée (!!!) ici en mars.

Pause pour le repas, c’est l’auberge espagnole pour tous les gourmands comme à chaque journée (!!!) ici en mars.

Voilà, un moment à La Roustide, sur les terres de notre AMAP ; y viendrez-vous la prochaine fois? Ce sera le samedi 5 décembre, réservez votre journée !

Journée pédagogique d'octobre
Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide - dans Journées pédagogiques
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 20:06

 

Il faisait beau à Jonquières - Saint Vincent ce samedi 28 février 2015, un temps presque parfait pour la première journée pédagogique de l'année et pour les amapiens de Marseille et de Nîmes venus partager leurs énergies débordantes avec leurs paysans préférés - j'ai nommé Jocelyne et Jean-François - et leur futur successeur - j'ai nommé Jérôme. Ce fût d'ailleurs l'occasion de rencontrer d'autres membres de la famille de Jérôme, tout d'abord son fils et son beau-père qui ont participé à l'opération courgette puis sa femme et sa belle-maman qui nous ont rejoints pour le déjeuner.

 

Au programme de cette journée pédagogique il y avait donc bâchage de serre et ''plantage'' (‘’plantation !’’ corrige Jocelyne) de courgettes. Et une surprise !!

Finalement nos paysans nous ont épargné le bâchage de serre, au vu de l'état de salissure avancé des bâches. Mais qu'on se rassure : ce n'est que partie remise ! Amapiennes, amapiens, tenez-vous prêts !

Du coup nous avons pu nous en donner à cœur joie sur les courgettes... après avoir passé une heure sur le circuit d'irrigation ! Ça a l'air tout bête ces tuyaux-là à raccorder et changer les joints, mais à y regarder de près il faut de la technique - qui fait aussi beaucoup plus que force ni que rage - pour emboîter tout ça correctement pour que ça ne vous pète pas au nez dès qu'on ouvre les vannes d'eau !

Une fois la question de l'irrigation réglée nous avons donc attaqué la plantation des courgettes. Au préalable nos paysans avaient préparé les serres en faisant dans chacune plusieurs rangées parallèles (avec des jolies courbes assez scénographiques à voir !) recouvertes d'un mince film noir en matière biodégradable, sous lequel passe le fameux circuit d'irrigation, qui empêche la pousse des mauvaises herbes autour des plants. Regardez nos paysans préférés en action ici !

Point de départ : la ''nurserie'', une serre chauffée où les graines de courgettes avaient été mises à germer dans des supports en polystyrène un mois auparavant. Petit détail, et non des moindres : aucune graine n’a raté son parcours jusque-là, un bon début pour une saison généreuse ! A l'aide d'un engin entre la brouette et le diable nous avons transportés les plants jusqu'aux serres. A raison d' 1 plant à disposer tous les 50 centimètres sur des bandes de 110 mètres de long, de 4 bandes par serre et de 3 serres, combien de barquettes avons-nous transportées sachant qu'il y a 5 x 8 plants par barquette ? Vous avez 60 secondes…

C'est une fois les plants dans les serres que les choses sérieuses commencent. Attention de ne pas mettre toutes les courgettes jaunes dans la même serre : ce sont les pollinisatrices donc il faut impérativement en mettre dans chacune des trois serres plantées ! et donc ne pas mélanger le jaunes et les vertes car à ce stade de pousse la différence n’est visible que par un œil super méga expert ! Pour la méthode de plantation, Jean-François nous explique : tu fais un trou, un p’tit trou, encore un p’tit trou, dans la bande de plastique noir, près du tuyau d'irrigation, tu y insères délicatement ton plant en déchirant le plastique le moins possible (petit, j’avais dit, le trou !), tu recouvres de terre que tu prends entre deux bandes, tu avances d'environ 50 centimètres et tu recommences, jusqu'au bout de la rangée. Et tu enchaines avec la rangée suivante ! Et avec la serre suivante !! Regardez ici en vidéo ce que ça donne par Francesca, rapidement devenue experte en la matière.

 

Ensuite c'est chacun sa méthode pour y arriver, en solo, en groupe, en inspecteur des travaux finis ou en famille !

Une fois toutes les serres plantées ce fût l'heure de border nos chers petits plants avec du "P17", un voile tissé blanc en polypropylène pour les protéger du froid (+3°C).

et de fermer les serres avec des portes assemblées pour l'occasion par Jean-François et Jérôme.

Tout ça, orchestré de main de maître par nos chers paysans, nous a occupé toute la matinée. Autant dire que nous avons bien mérité le déjeuner qui a suivi et qui s'est étalé doucement jusqu'au milieu de l'après-midi.

En guise de promenade digestive, Jean-François nous a offert un petit tour en charrette tirée par Joyeux, le gentil cheval en résidence à la ferme, au plus grand plaisir des petits et des grands.

Au retour de la mini-balade, arrêt obligatoire à l' AMAP des Oliviers créé par les enfants

(à ce propos il va falloir faire réviser les fondamentaux de l'AMAP à nos enfants : il n'a pas d'échange monétaire lors de distributions ;-)

Est finalement venu le temps de se quitter, presque en fin d'après-midi, les pieds pleins de terre, l'esprit plus riche de ces expériences et le cœur joyeux d'avoir participé un tant soit peu à la fabrication de nos bons petits légumes (nous y étions, nous pourrons dire ''nos'' courgettes :-). D’ailleurs un tourment gagna les esprits de certains amapiens présents en cette fin de samedi : comment parvenir à suivre ‘’sa propre courgette’’ jusque dans son assiette ???

 

Mais... et la surprise alors ?!

Ce sont de nouveaux habitants de la ferme, un petit groupe d'animaux courts sur pattes et recouverts d'une matière douce et soyeuse qui tient chaud l'hiver, j'ai nommé : des moutons ! Ils sont au nombre de 5, dont 4 brebis, et un jeune bélier (facile à repérer : c'est le plus petit du groupe), achetés par Jérôme pour la ferme et qui s'occupent pour l'instant à désherber entre les serres (et il y a de quoi faire !)

Si vous voulez faire leur connaissance, prochain rendez-vous le 28 mars, avec un nouveau programme d'activités pédagogiques... et une nouvelle surprise !

En attendant vous pouvez regarder tranquillement l'album photo et vidéo complet de cette journée ici

Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide - dans Journées pédagogiques
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 12:32

Comme tous les derniers samedis du mois (surtout ceux qui ont une météo clémente), vous êtes invités à participer à la journée pédagogique à la Roustide, ce moment très important pour la vie de l'association et la proximité avec nos paysans.

Le soleil devrait nous permettre de bacher les serres.

Nous planterons également des courgettes (2h à raison de 10 par serre).

Il y aura aussi une SURPRISE !
Prenez des chaussures et vêtements chauds qui ne risquent rien, ainsi que de quoi partager un repas à midi.
Si vous ne savez pas comment venir, écrivez-nous (admin.laroustide AT hotmail.fr).

Voici d'autres photos de la Roustide, prises par Jérôme :

les petits plans de tomates ;

les serres à fraises (où se préparera le terrible combat avec les mouches Suzuki).

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 18:08

RETOUR SUR LA JOURNÉE DU SAMEDI 29 NOVEMBRE A LA ROUSTIDE
Vu les intempéries subies, ce samedi initialement prévu en journée pédagogique avec le rebâchage de serres s’est vu transformé en journée de rencontre avec Nicolas Bravo, l’éleveur de volailles qui nous a proposé une dégustation récemment {Cf article sur le blog du 24 novembre « Participez à la création d'une AMAP avec un éleveur de volailles ! »}. Vous trouverez un compte-rendu de notre visite, illustré de photos, dans cet article.


Nous nous sommes ensuite installés autour de la table pour refaire le monde et faire connaissance avec Jérôme qui prendra la suite de Jocelyne et Jean-François fin 2015 après un an de parrainage avec eux.


Le rebâchage de serres reste toujours d’actualité et il est possible qu’une journée prochaine en décembre (par exemple le samedi 13 décembre) soit proposée pour cette activité. Restez attentifs aux annonces !

(vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en grand)(vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en grand)(vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en grand)

(vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en grand)

VISITE DE L’ELEVAGE DE VOLAILLES BRAVO
Nous nous sommes retrouvés à Beauvoisin pour rencontrer Nicolas et Céline, sa sœur, et visiter la ferme. Ils gèrent ensemble l’entreprise à la suite de leurs parents qui ont pris leur retraite.
L’entreprise, créée en 1995 par monsieur et madame Bravo a fonctionné en élevage conventionnel de plein air (32000 volailles par an). A partir de 2010, Nicolas l’a faite évoluée en élevage biologique, obtenant la certification en 2012. Actuellement la production est de 900 à 1000 volailles par mois réparties sur des amaps, 3 cantines proches, des restaurants, des magasins bio et des groupements d’achats.
Cette production couvre les frais de d’exploitation mais ne permet pas de dégager de salaires. Cela serait obtenu par une augmentation de 200 à 300 volailles par mois.

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio

QUELQUES DETAILS SUR L’ELEVAGE LUI-MEME
Les poussins arrivent sur place âgés de 10 heures, ils ne pèsent guère plus de 30g. Ils passent 15 jours dans une 1° poussinière de 70 m² chauffée à 32°C sur une litière faite de balles de riz. Cette étape de l’élevage, très délicate, nécessite une surveillance toutes les heures pendant la 1° semaine, pour détecter moindre accroc dans le comportement qui serait néfaste pour le développement des poussins et la qualité finale de la chair. Par cette attention accrue Nicolas peut ainsi limiter les pertes à 1% (pertes qui peuvent atteindre 17% en conventionnel). Les balles de riz (enveloppes du grain) proviennent de rizières de Camargue et sont, après utilisation, recyclées en compost pour les cultures biologiques du coin. Dès cette étape les poussins sont habitués à la présence de pipettes pour la boisson. L’alimentation, biologique, est composée de grains de maïs et blé concassés et de pois chiches. Pour les poussins le mélange est réduit en poudre.

A 15 jours, les poussins passent dans une 2° poussinière plus vaste (200 m²) toujours chauffée. Ils sont dès lors autonomes pour boire. La légèreté des balles de riz leur permet de commencer à gratter le sol et de maintenir une litière toujours propre et sèche.

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio

A 30 jours les poussins sont autonomes et passent dans des poulaillers entourés de parcours extérieurs (jusqu’à 1 hectare de superficie). Le changement de lieu est fait de nuit à la lumière rouge pour limiter le stress des animaux. L’abattage ça ne se fait pas avant le 120 ème jour de vie des animaux (35 jours en conventionnel et 90 jours en élevage plein air).

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio

L’abattoir est sur place, Nicolas l’a mis aux normes européennes et il est agréé bio. Les animaux sont amenés dans une pièce sombre et récupérés individuellement pour l’abattage. Ils sont endormis par électronarcose puis saignés, processus indispensable pour une chair consommable. Après le plumage les volailles sont refroidies à 2°C, au cœur de la viande, en 4 heures maximum puis la chaîne du froid ne sera plus jamais rompue quelle que soit l’étape de préparation.
Nicolas a insisté sur sa volonté de respecter au maximum la tranquillité de chaque animal et nous avons beaucoup apprécié son souci de réfléchir « local » à toutes les étapes de son travail.

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bioVisite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio

Nous sommes convaincus que la ferme Bravo s’inscrit parfaitement dans le principe AMAP, c’est-à-dire pour le « maintien d’une agriculture paysanne ». Nous avons été enthousiasmés par le dynamisme et le sérieux de la famille Bravo.

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio

Nous vous rappelons qu’une feuille d’inscription est à votre disposition lors de nos distributions. Vous serez ainsi tenus informés de la suite qui sera donnée à la création d’une AMAP Volailles, en collaboration avec Nicolas et Céline Bravo.

Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Visite de la ferme Bravo - Elevage de volailles bio
Repost 0
Publié par Francesca, Mireille et Laurence - dans Journées pédagogiques
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 14:23

Voici quelques photos envoyées aujourd'hui par Jocelyne :

Nos paysans sous l'eau !Nos paysans sous l'eau !
Nos paysans sous l'eau !Nos paysans sous l'eau !Nos paysans sous l'eau !

Le programme de la journée pédagogique du 29 novembre s'en trouve évidemment chamboulé, ce qui n'empêchera pas quelques irréductibles de se rendre à la ferme demain matin !

Repost 0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 20:53
Encore une belle journée...

lors de la journée pédagogique du 26 mars 2014 à la Roustide.

Les consom'acteurs venus de Nîmes et de Marseille, ont été efficaces, puisqu'une serre de plant de tomates a été plantée et qu'une clôture pour le poulailler a été mise en place.

Encore une belle journée...

Le matin :

une quinzaine d'adultes ont planté 650 plants de 2 variétés de tomates cerises (les rouges et les longues) pendant qu'une dizaine d'enfants jouait, mettait les mains dans la terre, s'amusait dans la serre.

Encore une belle journée...

Une corde a été mise dans la terre avec chaque plant de tomates pour que ceux-ci puissent grimper dessus par la suite.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Le midi :

ce fût l'heure de l'auberge espagnole, tout le monde avait amené de bons petits plats, que ce soit en sucré ou en salé. Nous avons retrouvé le bon goût des légumes de la Roustide.

C'est toujours un moment d'échanges et de rencontres, les Marseillais ont pu faire connaissance avec les Nîmois, Jocelyne et Jean-François nous ont donné des nouvelles des légumes, du verger, de Vaillant (qui travaille maintenant dans les serres), du poulailler, des prochaines plantations...et nous ont raconté plein d'anecdotes !

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

L'après-midi :

Pose d'une clôture autour du poulailler pour que les poules bénéficient d'un deuxième enclos.

Une porte abîmée a été revêtue d'un nouveau grillage.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Cette clôture qui crée un autre espace, va permettre de terminer la période de vide sanitaire dans enclos.

Cette période est de 2 mois et nécessite l'absence des poules pour une désinfection totale de la terre.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

En effet, comme vous le savez, le cheptel vient d'être renouvelé :

200 poules rousses âgées de 17 semaines, sont entrées le 24 mars à La Roustide.

Il a fallu, avant leur arrivée, désinfecter le poulailler, tout d'abord à l'eau de javel, au savon noir puis à l'huile essentielle d’eucalyptus pour pouvoir commencer le vide sanitaire de 14 jours (norme en bio).

Après leur arrivée, elles ont été enfermées pendant 10 jours dans le poulailler afin qu'elles puissent trouver leurs repères.

Encore une belle journée...

Elles dormiront et pondront toujours au même endroit jusqu'à la fin de leur vie. A ce propos, certains pondoirs sont très prisés, il peut y avoir une vingtaine de poules attendant leur tour pour le même pondoir alors que d'autres pondoirs restent vides !

La norme en Agriculture Biologique est d' 1 pondoir pour 6 poules.

A la roustide, 40 pondoirs sont mis à disposition pour les poulettes. Soit 1 pondoir pour 5 poules.

Les poules les plus dominantes et les plus costaudes dorment sur le perchoir le plus haut, les moyennes sur le perchoir du milieu, les plus petites sur celui du bas.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Une poule claire pondra des œufs à la coquille clairs, une poule foncée pondra des œufs à la coquille foncés.

La couleur du jaune de l’œuf dépend uniquement de ce qu'elles mangent : si elles sont nourries avec du mais, le jaune de l’œuf sera Orange.

Les 200 poules ont 6000 m2 de terrain, cela fait 30m2 pour une poule alors que la norme en Bio est de 6m2.

Mesdemoiselles ne manquent pas de place !

Une poule pond toutes les 36 heures, la première ponte a lieu lors de leur 18ème semaine. Vous avez eu dans vos paniers (le 31 mars) les tous premiers petits œufs qui ne vont pas cesser de grossir comme leur nombre d'ailleurs!

Encore une belle journée...

Jocelyne nous a envoyé des photos et un petit résumé de leur première sortie qui a eu lieu mardi 1er avril !

"La première sortie ! c'est trop dur de voir le soleil !

Les 200 poules arrivées à la Roustide le 24 mars ont fait leur première sortie aujourd'hui, elles ont commencé à pondre depuis quelques jours. Elles ont fait un petit parcours sur environ 100 m2 pour pouvoir les rentrer facilement car les premiers jours elles ont besoin de nous pour retourner dans le poulailler !

Petite récolte chaque jour de 90 petits œufs, mais elles s'améliorent de jour en jour, l'objectif est de ramasser 180 œufs par jour."

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Ces poules rousses seront à la Roustide jusqu'en juin 2016, cela promet beaucoup d’omelettes !

Jocelyne et les enfants sont allés ramasser la quarantaine d’œufs que les poules avaient pondus ce jour-là, ce fût une expérience forte en émotion pour les enfants qui rentraient pour la première fois dans un poulailler !

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Pour terminer la journée en beauté, nous sommes allés voir le verger ancien ! Jean- François nous fait la visite.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Les pruniers, les cerisiers et les poiriers sont en fleur. Le verger a bien poussé, haut maintenant de ses 5 ans et demi !

Encore une belle journée...

Nous découvrons les premiers fruits, tout petits, des pêchers et des abricotiers. Si la météo reste belle nous aurons des abricots dans notre panier.

Encore une belle journée...
Encore une belle journée...

Juste à côté, un magnifique verger de cerisiers en fleur, planté par la famille de Jean-François et datant de plus de 25 ans, nous donne une idée sur l'avenir du verger de la Roustide !

Encore une belle journée...

Les enfants se sont régalés, ils ont joué à distribuer des paniers, à faire de la gadoue, à courir dans les serres et le verger, à observer Vaillant et Colombo, à faire copains/copines avec les poules...

Vivement la prochaine journée pédagogique !

Avant cela, nous avons rendez-vous avec l’événement "de ferme en ferme" le weekend

du 26, 27 avril, où La Roustide est participante.

Voici l'adresse du site internet pour plus d'informations :

Encore une belle journée...

La deuxième date importante est celle de la journée portes ouvertes de l’exploitation qui aura lieu le dimanche 11 mai.

Mais en attendant la saison 17 démarre le lundi 21 avril, alors pour les retardataires :

pensez à renouveler vos contrats (uniquement ceux de 6 mois et les contrats œufs) et à parler autour de vous de la Roustide pour qu'on puisse encore et encore participer à ces journées pédagogiques si importantes.

Repost 0
Publié par mireille et marie-line - dans Journées pédagogiques Poulailler
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 12:28

Au programme : taille des arbres au verger ou, si il pleut, plantation de salades et courgettes dans les serres.

Bon weekend à tous :-)

Repost 0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 10:02
Voici un message de Jocelyne concernant la journée pédagogique de ce week-end qui est donc annulé :
"je sais que c'est peut-être un peu tard, mais nous sommes sous des trombes d'eau depuis cette nuit ...
20 cm d'eau dans la cour et vu que la journée pédagogique de demain était prévue dans le verger,
nous ne voyons pas comment on pourrait faire pour mener à bien cette journée.
Il est très difficile pour nous de travailler en ce moment, d'autant que si cela continue nous allons
perdre une partie des récoltes de dehors et nous ne pouvons pas préparer les sols pour les
plantations de printemps....
On essaie de remettre cette journée au samedi 01/03/2014 en espérant que le temps s'améliore !
bises à tous."
Jocelyne Fort
 
pluie-Vera-Kuttelvaserova---Fotolia.jpg  
Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide - dans Journées pédagogiques
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 20:50

Cette journée aura lieu le samedi 8 février 2014 à partir de 9h sur l'exploitation de La Roustide à Jonquière St Vincent (dans le Gard).

Jocelyne et Jean-François nous accueilleront sur leurs terres.

Demain, lors de la distribution des paniers au Centre social julien,

une fiche d'inscription pour le covoiturage sera à votre disposition.

PICT0064 

Le fait de participer à ces journées pédagogiques contribue à renforcer

les liens que nous avons avec l'équipe de La Roustide et de passer une

belle journée à la campagne !


Cliquer ici pour lire l'article sur la journée pédagogique du samedi 26 janvier 2013.


 

Où se trouve l'exploitation ?

SCEA La Roustide
Chemin rural n°17

30300 Jonquières St Vincent

Tél : 04 66 04 12 64
Jocelyne Fort : 06.03.59.82.60
Jean-François Mallet : 06.20.46.35.73



Comment se rendre à l'exploitation ?

Prendre direction Arles puis à la sortie d'Arles prendre sortie numéro 4, direction Beaucaire / Nîmes. Sur la N113 à environ 1 km après Arles il y a un rond point, prendre sur la droite direction Beaucaire / FOURQUES. Il y a un deuxième rond point 12 km plus loin, prendre sur la gauche Beaucaire.

En arrivant sur Beaucaire prendre à gauche direction Nîmes puis continuer sur 3 km jusqu'au prochain rond point (rond point avec un Carrefour sur la droite) où on prend la D999 direction Nîmes.


A environ 3 km on trouve sur la gauche le poste de transformation EDF. Prendre le chemin blanc à gauche juste après le poste et ce sera fléché AMAP La Roustide. 

 





            
Repost 0