SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 10:16

Les Brèves d´Alliance Provence

Réseau régional des AMAP n° 53

 

Zone de Texte: Alliance Provence 17, rue D. Melchior 83000 TOULON 04.94.98.80.00 allianceprovence@wanadoo.fr

Vie du réseau

Rencontre riche en échanges autour de l’évaluation participative des AMAP

Une vingtaine d’amapiens et de producteurs se sont réunis dimanche dernier pour voir comment mettre en place des évaluations des AMAP dans les Alpes-Maritimes. Après un temps d’échange avec Cécile Rousseau, représentante de Nature et Progrès, nous nous sommes penchés sur les questionnaires d’enquête, et avons joué le jeu, en petits groupes, où chaque personne s’est retrouvée en situation d’enquêteur ou d’enquêté… le tout évidemment dans une ambiance conviviale, et dans un souci de respect des pratiques et histoires respectives à chaque AMAP/producteurs. L’échange était riche, chaque groupe ayant un fonctionnement différent, et de nombreuses choses à apprendre aux autres !

La dynamique est bel et bien lancée, une prochaine rencontre sur l’évaluation participative est prévue le 13 décembre à Barbentane (lieu à confirmer).

 

« Marseille, le retour des Paysans ? » du 8 au 11 novembre 2008

L’antenne locale des AMAP de Marseille organise 3 temps forts pour discuter, se rencontrer, échanger d’initiatives possibles, réalistes et réalisées, pour maintenir des paysans et surtout des terres agricoles en PACA et à proximité de Marseille !

- Samedi 8 novembre, de 14h à 19h, à l’Espace Canebière, à Marseille : Forum pour le maintien d’ espaces agricoles en zones périurbaines ;

- Lundi 10 novembre, à 20h30, au Cinéma Le Prado (date à confirmer) : Soirée ciné-débat autour du Film « Nos enfants nous accuseront »

- Mardi 11 novembre, à 20h, à l’Equitable Café : Soirée ciné-débat autour du Film « Sans peurs et sans reproches »

Plus d’infos sur http://allianceprovence.org/spip.php?article388

 

 

Du côté des paysans

Formations automne-hiver 2008…

Formations des ADEAR, Agribio, CIVAM, pour les 2-3 prochains mois sont déjà planifiées..  Choisir son environnement juridique, social et fiscal lors d’une installation agricole, Créer et maintenir un verger en agriculture biologique, Gérer la contrainte hydrique en viticulture, Comptabilité, Protection sanitaire en apiculture biologique, Favoriser l’économie des ressources en eau sur son exploitation, etc... autant de thèmes abordés lors des prochaines formations proposé dans la région.

Plus d’infos sur http://allianceprovence.org/spip.php?article386

 

Une fin d’été aux températures pas toujours propices aux producteurs...

Agreste PACA fait le point sur le climat de cette sortie d’été… « La première décade de septembre est estivale mais à partir du 12, on assiste à une chute brutale des températures, qui resteront fraîches jusqu’à la fin du mois. Celui-ci est marqué par une série d’épisodes pluvio-orageux avec parfois de la grêle. Le rapport à la normale des pluies est excédentaire sur le nord de la région. En revanche on recueille la moitié de la normale sur le littoral de Marseille à Fréjus, le centre du Var et le centre des Alpes-Maritimes. Au 1er octobre, les sols superficiels sont toujours très secs (seuls le Vaucluse et les Hautes-Alpes ont un indice d’humidité des sols voisin ou supérieur à la normale). »

 

Actu

Semons la Biodiversité !!!

Un sommet international du gène est annoncé à Paris le 28 octobre 2008. Ses visées : mettre en lumière, dans le cadre de la présidence française de l’Europe, les apports de l'innovation génétique à la biodiversité et au développement durable et réfléchir aux lignes directrices d'évaluation des risques sanitaires et environnementaux liés aux OGM.

Ainsi, le Réseau Semences Paysannes appelle les gens des villes et des champs à soutenir et à organiser en France, en Europe et dans toutes les parties du monde la conservation, le semis, les échanges, la diffusion et la protection contre le biopiratage et les contaminations génétiques des semences paysannes, de la biodiversité animale et des savoir-faire traditionnels interdits par les droits de propriété intellectuelle.

Malgré la tentative de la présidence française de le supprimer, LE DEBAT PUBLIC AURA LIEU à PARIS LES 27 et 28 OCTOBRE 2008 !

Infos complètes ICI

 

Crise alimentaire ou crise des prix alimentaires…

Eric Toussaint, président du CADTM Belgique, nous livre une très intéressante analyse de la crise alimentaire. Il relativise largement l’impact de l’augmentation de la consommation –notamment de viandes- des indiens et chinois, et présente l’impact important du développement de la production d’agrocarburants, mais aussi le rôle des spéculateurs boursiers sur la hausse rapide du prix des produits agricoles. L’article complet est consultable sur http://www.cadtm.org/spip.php?article3773

 

Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide - dans Alliance Provence
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 09:00
Simple et bon!



Ingrédients

- 1 kg de poireaux
- 2 oeufs
- 1 c. à soupe d'huile d'olives
- 100 g de crème fraîche
- 50 g de râpé
- Basilic
- Sel et poivre



Préchauffez le four à 200°C. Lavez les poireaux et les couper en tronçons. Les faire revenir dans l'huile pendant un dizaine de minutes en remuant. Salez et poivrez.

Battez les oeufs avec la crème. Ajoutez le basilic et le râpé et poivrez.

Dans un plat à gratin, déposez les poireaux égouttés. Versez les oeufs.

Cuire 20 minutes ou jusqu'à ce que le tian soit bien doré.


TitAnick... De la fourchette aux papilles estomaquées!
Un blog entre autre destiné aux AMAPiens(ennes) et
à tout ceux (et toutes celles) qui désirent favoriser
une cuisine à base de produits frais de saison...
avec une petite pointe d'exotisme!


...Made By TitAnick


Repost 0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 10:00
Une soupe sucrée... qui a déjà été publiée... et dont je vous rappelle l'existence vu le contenu du panier de cette semaine! Excellente soupe!



- 1 courge butternut
- 1 oignon
- 1 pomme
- Mélange de 4 épices au goût
- Huile d'olive
- Sel et Poivre
- Crème fraîche

Couper la courge en deux sur le sens de la longueur. Badigeonner la chair d'huile d'olive. Cuire au four à 180°C pendant 1 h ou jusqu'à ce que la chair soit tendre.

Faire revenir l'oignon dans l'huile sans le brunir. Ajouter la chair de courge et la pomme coupée en monceaux. Couvrir d'eau. Ajouter les 4 épices (environ 1 c. à thé). Saler poivrer. Laisser cuire 15 minutes. Mixer. Rectifier l'assaisonnement. Servir avec une cuillère de crème fraîche.

TitAnick... De la fourchette aux papilles estomaquées...

Un blog entre autre destiné aux AMAPiens(ennes) et
à tout ceux (et toutes celles) qui désirent favoriser
une cuisine à base de produits frais de saison...
avec une petite pointe d'exotisme!



...Made By TitAnick



Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 13:15

Bon pour l'environnement et le porte monnaie!

Ingrédients:

150g de savon de Marseille

1l d’eau

30 gouttes d’huiles essentielles de votre choix (parfum)

Mettre l’eau à chauffer, râper le savon dans l’eau et laisser fondre
ATTENTION : ne jamais amener à ébullition, maintenir une température moyenne
Une fois le savon dissolu, laissez refroidir
Quand c’est froid ajouter les huiles essentielles de votre choix pour le parfum
Mettre dans un ou plusieurs flacons selon leur capacité et mettre au réfrigérateur pour lier le tout. Agiter un peu pour que ce soit homogène.

Remarque :
Si vous trouvez que le savon de Marseille assèche la peau vous pouvez le remplacer par 200g de savon d’alep ou bien ajouter de l’huile de votre choix (amande douce, pépin de raisin,argan…). Par contre il faudra agiter à chaque utilisation dans ce cas-là.

A bientôt pour une nouvelle astuce!

Ketty

Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:25
Manière sympa d'apprêter les radis noirs.



Ingrédients

- 1,5 kg de rôti de porc
- 2 belles branches de sauge fraîche
- 2 c. à thé d'origan
- 1 c. à thé de cannelle
- 1/2 c. à thé de poivre de cayenne
- Huile d'olives
- 4 pommes
- 2 gros oignons
- 4 radis noirs
- Sel et poivre



Dans une petite casserole, faites revenir la sauge et l'origan, la cannelle et le poivre de cayenne. Remuez sans cesse puis retirez du feu. Réservez.

Dans un cocotte, dans l'huile assaisonnée, faites revenir le rôti de porc jusqu'à ce qu'il soit bien grillé sur toutes les faces. Ajoutez l'oignon émincé et faites dorer. Ajoutez les radis noirs coupés en cubes et faites revenir qeulques minutes. Mouillez avec un verre d'eau. Couvrez et laissez cuire pendant 1 heure. Ajoutez de l'eau si nécessaire. Ajoutez les pommes coupeés en cubes. Mélangez couvrez et laissez cuire au moins 30 minutes ou jusqu'à ce que la viande soit bien cuite. Assaisonnez.


Ma suggestion... Remplacez les radis noirs par des navets.
 

TitAnick... De la fourchette aux papilles estomaquées...
Un blog entre autre destiné aux AMAPiens(ennes) et
à tout ceux (et toutes celles) qui désirent favoriser
une cuisine à base de produits frais de saison...
avec une petite pointe d'exotisme!




...Made By TitAnick



Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:00



Qui sont les producteurs de La Roustide ?
Jocelyne Fort : 06.03.59.82.60
Jean-François Mallet : 06.20.46.35.73
Tél : 04 66 04 12 64



Les contrats de la saison 6... quelle période ?

La saison 6 a débuté le 20 octobre 2008. Pour les contrats de 6 mois, la saison se terminera le 13 avril 2009. Cette saison, des contrats de 1 an ont été signés pour la première fois. Ces derniers couvrent les saisons 6 et 7 et se terminent le 12 octobre 2009 !



Où et quand ont lieu les distributions sur Marseille ?

Centre Social du Cours Julien
33 Cours Julien
13005 Marseille
email : admin.laroustide@hotmail.fr

Tous les lundis de 19h à 20h15, du 20 octobre 2008 au 13 avril 2009...
à l'exception des lundis 22 et 29 décembre 2008
.

Aujourd’hui, l’exploitation de La Roustide fournit également chaque semaine :
- Martigues (A tout Bio), le mercredi,
- Villeneuve-lès-Avignon, le mercredi,
- Nîmes (A Nîmes Toi), le vendredi,
- Istres (La Roustid'Istres), le vendredi.



Comment s'inscrire ?

Pour ceux qui sont déjà inscrits...

Par renouvellement de contrat sur 6 mois ou 1 an. Vous serez renseignés au moment approprié. Vous êtes prioritaires sur les futurs membres.

Pour les futurs membres...

Il faut savoir que les paniers de la saison 6 sont complets. Ainsi, si vous voulez, vous pouvez vous inscrire sur la liste d'attente de la saison 7 qui démarera le 20 avril 2009.

Il arrive qu'un membre doive se désengager de son contrat ou qu'il soit à la recherche d'un remplaçant pendant ses congés d'été ou d'hiver. Dans ces deux cas de figure, il revient au membre de se trouver un remplaçant. Une liste d'attente a été créée.

Idéalement, pour vous inscrire à l'une ou l'autre des listes, vous n'avez qu'à vous présenter sur le lieu de distribution les lundis entre 19h et 20h. Vous pouvez également  nous contactez par mail ou par téléphone.



Où se trouve l'exploitation ?

SECA La Roustide
Chemin rural n°17
30300 Jonquières St Vincent
Tél : 04 66 04 12 64



Comment se rendre à l'exploitation ?

Prendre direction Arles puis à la sortie d'Arles prendre sortie numéro 4, direction Beaucaire / Nîmes. Sur la N113 à environ 1 km après Arles il y a un rond point, prendre sur la droite direction Beaucaire / FOURQUES. Il y a un deuxième rond point 12 km plus loin, prendre sur la gauche Beaucaire.

En arrivant sur Beaucaire prendre à gauche direction Nîmes puis continuer sur 3 km jusqu'au prochain rond point (rond point avec un Carrefour sur la droite) où on prend la D999 direction Nîmes.


A environ 3 km on trouve sur la gauche une centrale électrique. Prendre le chemin blanc à gauche juste après la centrale et ce sera fléché AMAP La Roustide.

 





Qui nous assure en cas de problème ?

Les membres de l’association sont couverts par celle-ci dans tous les domaines et actions qu’elle entreprend : distribution, journée à la Roustide...
MAIF
22 boulevard Gaston Crémieux
13285 Marseille Cedex 8
Tél : 04 91 15 14 00
Fax : 04 91 15 14 01
N° de sociétaire : 3264948N



Comment obtenir le livret de la saison 6 ?
Lire l'article concernant sa création : Le livret saison 6 enfin disponible sur le blog !
Récupérer le livret de la saison 6 en pdf

 




Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:00



L’association a pour objet le maintien et la promotion d’une agriculture paysanne écologique et équitable. Elle repose sur les principes de solidarité (entre les agriculteurs et les consom’acteurs) et fonctionne grâce à l’ouverture aux initiatives et à la participation de l’ensemble des membres de l’association. Le présent règlement intérieur a pour objet de poser quelques règles permettant le bon fonctionnement de l’association dans le respect de ses statut. Ce règlement intérieur pourra être modifié en assemblée générale, à la majorité des adhérents présents ou représentés.




1. RAPPEL DE LA COMPOSITION ET DU FONCTIONNEMENT DES INSTANCES DE L’ASSOCIATION

1.1 L’assemblée générale (AG)

L’assemblée générale est composée de l’ensemble des membres de l’association. Elle a pour fonction de définir les principales orientations de l’association ; de voter les statuts et leur modification ; de voter le règlement intérieur ; d’approuver les comptes. Elle élit les membres du collège. Elle se réunit au moins une fois par saison et à la demande de la majorité des membres de l’association ou du collège. Elle vote à la majorité des membres présents ou représentés.


1.2 Le collège
Le collège prend les décisions opérationnelles en vue de mettre en oeuvre les orientations définies en assemblée générale. Il est composé d’au moins douze membres rééligibles. Il est renouvelé à chaque saison.


1.3 Le bureau
Le bureau est chargé des tâches administratives. Il est composé de deux membres au moins, élus par le collège en son sein, dont le président, chargé de représenter l’association dans les actes de la vie civile et en justice et le trésorier habilité à mettre en oeuvre les décisions financières prises par l’assembléegénérale ou le collège. Les membres du bureau sont rééligibles.

1.4 Les membres d’honneur
A l’unanimité, Jocelyne et Jean-François sont élus membres d’honneur de l’AMAP La Roustide - Cours Julien.

1.5 Les « groupes-actions »
Quatre groupes-actions, ouverts à tous les membres de l’association selon leurs envies et disponibilités, sont mis en place. Leur composition (nombre de membres, statut…) et leurs modalités de fonctionnement (durée et intensité de l’engagement, fréquence des rencontres et des actions…) sont laissées à la libre appréciation des participants. Chaque groupe doit, cependant, être composé d’au moins un membre du collège.

o Le groupe « gestion »
Il est chargé :
- de la gestion de la trésorerie ;
- des aspects administratifs et du secrétariat de l’association.
(Exemples : mise à jour de la liste des adhérents, signature des contrats, paiement des factures…)

o Le groupe « logistique »
Ce groupe assure :
- la gestion des relations avec le Centre Social ;
- l’organisation des distributions (calendrier, matériel, respect de la participation de tous les membres de l’association…) ;
- l’organisation matérielle des évènements (visites chez les agriculteurs, covoiturage…) ;
- la préparation des réunions des instances de l’association.

o Le groupe « animation »
Ce groupe a pour objectif :
- de proposer la participation de l’association à des ateliers, repas, fêtes de quartier…;
- d’assurer la mise en place d’évènements au sein de l’association.

o Le groupe « communication »
Ce groupe assure :
- la diffusion des informations ;
- la diffusion des remarques et suggestions des membres de l’association ;
- la création, la rédaction et la diffusion des supports d’information (flyers, blog, liste de diffusion, panneau d’affichage, classeurs...).



2. ORGANISATION DES DISTRIBUTIONS

Chaque membre de l’association s’engage à participer aux distributions. Cette participation implique d’être présent un quart d’heure au moins avant le début de la distribution afin d’aider au déchargement des produits, d’aider au remplissage des paniers jusqu’à la fin de la distribution, de veiller à l’émargement des membres, de procéder au rangement et au nettoyage de la salle après la distribution.

Chacun s’engage à respecter la quantité et la composition des paniers préparés par les agriculteurs ; ainsi que les jours et horaires de distribution. Ainsi, en cas d’incapacité, il revient à chacun de faire récupérer son panier par une personne munie des références du panier (nom et type de panier). Tout panier non récupéré lors de la distribution est redistribué entre les participants et le panier solidaire, et ne sera donc pas remplacé. Aucune dérogation à ces principes n’est possible. Chaque membre de l’association s’engage par ailleurs à restituer le maximum d’emballages utilisés lors de la distribution.



3. EVOLUTION DU COUT DES PANIERS ET DE LA DUREE DU CONTRAT

Ce coût est susceptible d’évoluer en fonction de la production, en concertation avec les agriculteurs et l’ensemble des membres de l’association en assemblée générale. La durée du contrat est de 6 mois, ou 1 an, cette deuxième alternative étant plus adaptée aux réalités des agriculteurs (en terme d’investissements).



4. DIVERSIFICATION DE L’ASSOCIATION « LA ROUSTIDE - COURS JULIEN »

Jusqu’à présent l’élargissement à d’autres produits n’a pas été souhaité. Celui-ci devra faire l’objet d’une décision en assemblée générale.



5. RADIATION POUR FAUTE GRAVE

Le collège peut décider, à l’unanimité, la radiation d’un membre de l’association de manière exceptionnelleen cas de non respect des principes fondamentaux de l’association, d’absence totale de participation aux distributions ou à la vie de l’association et de non respect du contrat financier signé avec les roducteurs.Cette radiation prendra effet pour la saison suivante.



6. ENGAGEMENT ET PARTICIPATION

Au-delà de la participation aux distributions des paniers, chacun s’engage à exprimer ses remarques ou suggestions, à poser les interrogations qui surviennent, afin d’assurer et d’améliorer le fonctionnement de l’association (n’hésitons pas à rencontrer, discuter avec les autres membres de l’association, les membres du collège, les agriculteurs). Chacun doit également assurer une participation au travail de l’exploitationlorsque les agriculteurs en expriment le besoin.



Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:00



Le contenu des paniers de légumes est apporté chaque semaine sur le lieu de distribution par Jocelyne et Jean-François. Vous aurez aussi l’occasion de croiser Laurent ou un autre salarié de l’exploitation.



Le panier est composé de légumes et de fruits biologiques de saison provenant de leur exploitation. Ils sont pour la plupart ramassés le jour même. L’objectif étant de nous fournir une grande diversité de produits, certains fruits peuvent êtres issus d’une autre exploitation également en agriculture biologique.

La composition des paniers dépend du choix des producteurs mais également des aléas de la culture. Les membres de l’association sont solidaires des agriculteurs et acceptent les risques inhérents aux aléas de la production qui est en général suffisament diversifiée pour que l’abondance de certains légumes compensent une éventuelle pénurie d’autres légumes.



Le prix des paniers est calculé pour assurer la pérennité et le bon fonctionnement de l’exploitation (coûts fixes, rémunération des salariés, remboursement des dettes, investissements...) :

- le petit panier, pour deux adultes environ, coûte 16€ par semaine;

- le grand panier, pour deux adultes et deux enfants environ, coûte 26,50€ par semaine.


La distribution de la saison 6 a lieu tous les lundis entre 19h00 et 20h15, au Centre Social du Cours Julien du 20 octobre 2008 au 13 avril 2009, à l'exception du 22 et 29 décembre 2008. En cas d’absence, il appartient à chacun de faire récupérer son panier par un tiers muni des références nécessaires (nom et type de panier) ou d’avertir par téléphone les producteurs, au plus tard la veille de la distribution, pour que le panier ne soit pas récolté. Tout panier non récupéré lors de la distribution alimentera le panier solidaire et ne sera donc pas remplacé.


Le surplus de légumes périssables est mis à la disposition des adhérents et sert aussi à la composition du panier solidaire qui voit enfin le jour cette saison ! Les fruits qui sont achetéspar Jocelyne et Jean-François ainsi que les légumes non périssables (oignons, pommes de terre...) retournent à l'exploitation afin d'être distribués aux autres AMAPs de La Roustide (Istres, Martigues, Nîmes, Villeneuve-les-Avignon). Lire l'article : La distrib’... Tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais osez le demander!

Aujourd’hui, l’exploitation de La Roustide fournit chaque semaine plus de 350 familles :

- 117 sur Marseille, le lundi,
- 95 sur Martigues, le mercredi,
- 22 sur Villeneuve-lès-Avignon, le mercredi,
- 30 sur Nîmes, le vendredi,
- 79 sur Istres, le vendredi,
- et 14 sur l’exploitation.

Malgré cela, Jocelyne et Jean-François ne se versent toujours pas un salaire décent !


Pour plus d'infos, consultez : Les informations pratiques

Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:00



La participation de tous est très importante puisque l’association ne fonctionne qu’avec les AMAPien(ne)s.



Les moyens de participer à la vie de l'association...

- Aider à la distribution,
- Participer à l’assemblée générale annuelle (AG),
- Devenir membre du collège, président ou trésorier (voir Le règlement intérieur de l'association),
- Assister aux réunions le dernier lundi de chaque mois,
- Participer à un des « Groupes-actions »,
- Participer aux journées « Portes Ouvertes » à la Roustide,
- Participer aux ateliers pédagogiques pour le projet verger,
- Participer aux journées formation et découverte sur l’exploitation, généralement le 3eme samedi du mois ou s’y rendre à d’autres moments,
- Consulter et alimenter notre revue de presse,
- Communiquer et réagir à travers le blog et la liste de diffusion,
- Partager vos idées, remarques et suggestions...



L’aide à la distribution... la plus accessible des participations !

Les distributions ont lieu tous les lundis entre 19h00 et 20h15, au Centre Social du Cours Julien.

Chacun s’engage à participer aux distributions (environ trois fois par saison). Cela implique d’être présent un quart d’heure au moins avant le début de la distribution afin d’aider au déchargement des produits, puis veiller à l’émargement et aider au remplissage des paniers jusqu’à la fin dela distribution, enfin procéder au rangement et nettoyage de la salle.

Un cahier d’inscription est prévu à cet effet sur la table d’émargement : 6 inscriptions différentes par semaine sont nécessaires afin de favoriser la participation de tous les membres de l’association et le bon fonctionnement de la distribution.

En cas d’absence, il appartient à chacun de faire récupérer son panier par un tiers muni des références nécessaires (nom et type de panier) ou d’avertir par téléphone les producteurs, au plus tard la veille de la distribution, pour que le panier ne soit pas récolté. Tout panier non récupéré lors de la distribution alimentera le panier solidaire et ne sera donc pas remplacé. (Lire l'article : La distrib’... Tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais osez le demander! )



L’assemblée générale (AG)

Samedi 13 décembre 2008
au Centre Social du Cours Julien de 9h30 à 17h00. (Lire l'article qui définit l'ordre du jour : Ceci nous concerne tous!)

C'est à ce moment que les membres du collège, le président et le  trésorier  sont élus. A ce sujet, voir Le règlement intérieur de l'association.



Les réunions le dernier lundi de chaque mois

Ces réunions sont un moyen important de se tenir informé et d’avoir un impact sur le dynamisme de l’association.



Les Groupes-actions...

Quatre groupes-actions, ouverts à tous les membres de l’association selon leurs envies et disponibilités, sont mis en place. Leur composition (nombre de membres, statut…) et leurs modalités de fonctionnement (durée et intensité de l’engagement, fréquence des rencontres et des actions…) sont laissées à la libre appréciation des participants. Chaque groupe doit, cependant, être composé d’au moins un membre du collège.

Le groupe « gestion »
Il est chargé :
- de la gestion de la trésorerie ;
- des aspects administratifs et du secrétariat de l’association.

(Exemples : mise à jour de la liste des adhérents, signature des contrats, paiement des factures…)

Le groupe « logistique »
Ce groupe assure :
- la gestion des relations avec le Centre Social ;
- l’organisation des distributions (calendrier, matériel, respect de la participation de tous les membres de l’association…) ;
- l’organisation matérielle des évènements (visites chez les agriculteurs, covoiturage…) ;
- la préparation des réunions des instances de l’association.

Le groupe « animation »
Ce groupe a pour objectif :
- de proposer la participation de l’association à des ateliers, repas, fêtes de quartier…;
- d’assurer la mise en place d’évènements au sein de l’association.

Le groupe « communication »
Ce groupe assure :
- la diffusion des informations ;
- la diffusion des remarques et suggestions des membres de l’association ;
- la création, la rédaction et la diffusion des supports d’information (flyers, blog, liste de diffusion, panneau d’affichage, classeurs...).



La journée Portes Ouvertes

D
imanche 23 novembre 2008
.
Lire l'article concernant cette journée mémorable : Projet Verger : La tombola du 23 novembre à la journée Portes Ouvertes a permis de récolter 480 euros!




Les journées formation et découverte sur l’exploitation

- Les samedis formation prévus sur l’exploitation : 20 décembre 2008 (Voir l'article : Savez-vous planter des choux?), 17 janvier, 21 février et 21 mars 2009;
- Les ateliers pour le projet verger;
- Les initiatives personnelles favorisant le covoiturage sont toujours bien accueillies!





Le blog

On vous proposera une inscription à la newsletter du blog de La Roustide (http://laroustide.over-blog.com). Celui-ci permet à chaque membre de l’association de publier un article en écrivant à Guilbert de La Roustide (admin.laroustide@hotmail.fr) qui le publiera sur le blog et de réagir à un article en ajoutant un commentaire.



La liste de diffusion

On vous proposera également par e-mail une inscription sur la liste de diffusion sur Yahoo Groupes. Cette liste a pour vocation de tenir les membres informés et de leur permettre de réagir sur tous les sujets abordés.




Les articles à disposition

Pendant les distributions, un classeur rassemblant des articles et des témoignages ainsi qu’un classeur de recettes sont à votre disposition. Ils sont alimentés par chacun d’entre nous.



Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 08:16


Nos producteurs : Jocelyne Fort & Jean François Mallet


Votre parcours et pourquoi le bio ?

Nous sommes exploitants agricoles depuis toujours et en SCEA depuis 2001. Nous sommes en agriculture biologique certifiée depuis 1992.

L’agriculture bio est pour nous, essentielle pour le respect de la terre, pour que nos terres soient toujours cultivables par les générations futures, pour notre santé et pour la santé de nos consommateurs.

Les difficultés de produire en bio sont nombreuses, cultures avec peu de rendement dû aux aléas climatiques (chaleur, humidité), herbes, maladies, parasites. La réussite en culture bio nécessite aussi beaucoup plus de main d’oeuvre.



Le passage en AMAP… vos motivations ?

Jusqu’en mars 2006, nous étions en grandes cultures (300 000 salades, 11 hectares de céréales, 60 000 kg courgettes et 120 000 kg de melons avec diverses petites quantités d’autres produits comme aubergines, tomates, poivrons, fenouil, choux...) avec environ 6 produits par an que nous commercialisions principalement à 90 % sur l’Allemagne et la Suisse. Nous ne pouvions plus continuer ainsi, car nos prix de revient étaient de plus en plus élevés et les prix d’achat fixés par nos acheteurs (et non par nous) étaient de moins en moins élevés.

Notre exploitation n’était plus viable et l’endettement grandissant nous avons dû chercher une nouvelle manière de pratiquer le métier qui nous tient à coeur. C’est pourquoi nous avons mûrement réfléchi pendant environ 2 ans afin de restructurer l’exploitation et c’est ainsi que nous sommes entièrement passés en AMAP en avril 2006.

Nous travaillons sur 20 hectares de terre, 16 000 m² de serres, et environ 8 hectares de plein champ, nous faisons tourner les terres de dehors tous les 3 ans en mettant en jachère le reste des terres non occupées.



Pourquoi le système AMAP ?

Le but était de fidéliser notre personnel qui n’était que saisonnier, de nous faire à chacun un petit salaire, chose que nous n’avions plus depuis 3 ans, et aussi de faire connaître notre métier car nous n’avions jamais de retour des personnes qui consommaient nos produits. Ce n’est pas facile de passer de 6 produits à environ 70 à l’année, toute une nouvelle technique que nous sommes en train d’apprendre, un autre métier dans la même profession. Nous voulions également pérenniser notre exploitation et valoriser la terre.



Votre installation dans ce nouvel univers semble bien se passer... dites-nous en plus !

Aujourd’hui nous délivrons des paniers pour plus de 350 familles et ce dans cinq AMAP sur Marseille, Istres, Martigues, Nîmes, Villeneuve-lès-Avignon. Nous sommes 100% en AMAP : toute la production estuniquement destinée à nos consomm’acteurs. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à salarier 4 personnes à l’année, à les investir dans les AMAPS, à trouver enfin un vrai relationnel avec nos consommateurs. En ce qui nous concerne, nous en sommes presque à nous faire un petit salaire chacun. Les personnes sur l’exploitation sont : Mylène, Laurent, Patricia à plein temps, Pierre à mi temps, on peut ajouter 1 emploi à plein temps sur 3 mois en été ce qui fait 10 500 heures environ. Nous avons confiance et avec vous nous y arriverons ! Nous ne reviendrons, je pense, jamais en arrière, c’est trop bien de pouvoir communiquer avec vous et de faire pousser autant de produits. C’est passionnant !! Tellement passionnant qu’aujourd’hui nous aidons d’autres agriculteurs à s’installer en AMAP.




Les salariés de l'exploitation : Laurent, Mylène, Mohamed, Patricia et Pierre






Une saison passée pleine de projets... parlez-nous du projet verger ?

Fin 2007 début 2008 lors d’une journée formation, une idée a germé dans la tête des AMAPiens à propos des achats des fruits d’hiver. En effet nous ne sommes pas autonomes en ce qui concerne les fruits et devons les acheter à d’autres producteurs. Les membres de l’association Cours-Julien ont donc eu l’idée folle de nous proposer de planter un verger !

Les trois AMAPs de La Roustide, la Roustid’Istres, A tout Bio de Martigues et celle du Cours-Julien à Marseille, étaient présents lors de la construction du projet verger en juillet 2007. Pour nous une grande confiance était née. Après la deuxième année d’AMAP un « tissu », un lien impensable à nos débuts, avait vu le jour !

En février 2008 une horde de citadins débarque à La Roustide pour aider à planter le verger dans le cadre d'une journée formation : 500 arbres de 50 variétés anciennes.

Mais le projet est toujours en cours, si vous voulez mettre votre petite graine ce sera avec joie : irrigation, paillage, taille pour les trois premières années, étapes qui ne sont pas encore financées. Vous êtes toujours les bienvenus sur La Roustide pour une action ou une autre qui fera avancer le projet!



Parlez-nous des projets... sur la saison 5 ?

Nous avons pu, grâce à la Nef (Société coopérative de finances solidaires), acheter le fourgon pour les livraisons (cela nous fait une économie de 500 € par mois par rapport à la location que nous avions depuis 2 ans 1/2).

La saison 5 ne fut pas une très bonne année. Malgré nos efforts et notre expérience le climat ne nous a pas beaucoup aidé ! Il y a eu un manque de luminosité ce qui a empêché une pollinisation normale d’où un manque de tonnage sur les tomates, aubergines, les courges... Nous avons eu des vers dans les poireaux, ce qui ne nous était jamais arrivé depuis que nous sommes en AMAP. Nous avons pu assurer le remplissage des paniers sans avoir de plus. Nous n’avons pas pu faire de conserves comme les autres années et compenser les aléas de production.



Sans cesse en évolution... qu’êtes-vous en train d’expérimenter?

Nous expérimentons différentes façons de cultiver. Tout d’abord nous avons essayé un paillage biodégradable sans OGM (à voir avec le temps). Nous avons planté les salades sur un sol non cultivé, c’est-à-dire que nous gardons dans la serre tout le végétal de l’ancienne culture : nous le broyons, nous le laissons se décomposer et nous enfouissons tout cela sur 5 cm sans toucher la vie microbienne et nous apportons ainsi de l’azote à notre terre. D’autres projets sont en cours : installer du photovoltaïque sur la toiture sud du hangar, faire une cuve pour récupérer l’eau de pluie afin d’être autonome en eau et en électricité sur l’exploitation, utiliser la source découverte au verger, ainsi que le puits enfouit derrière les serres.



Et la solidarité ?

Avec les AMAPs nous valorisons notre métier, nous responsabilisons les citadins sur le maintien d’une agriculture propre. Aujourd’hui grâce aux AMAPs, nous avons changé notre façon de nous nourrir, nous avons créé 4 emplois à l’année, et nous évoluons dans nos réflexions; ce sont nos échanges avec les AMAPiens qui nous font évoluer. Depuis que nous sommes en AMAP, nous avons aussi changé nos rapports avec les autres agriculteurs, nous parrainons des agriculteurs en bio en AMAP, nous recevons des stagiaires agricoles, nous intervenons dans les écoles pour expliquer aux enfants ce qu’est le bio et pourquoi manger bio.



Vos perspectives d’avenir ?

Être toujours actifs en militant pour convaincre le plus de monde de changer les modes de productions agricoles ainsi que les modes de vie pour que notre planète soit préservée.


Pour plus d'infos, consultez : Les informations pratiques


Repost 0
Publié par Guilbert de la Roustide
commenter cet article