SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:28

Quatre semaines se sont écoulées depuis le renouvellement de saison.  Au niveau global, sur les 5 AMAP que distribuent Jocelyne et Jean-François, le bilan de ce renouvellement est alarmant !

 

Il manque à l’heure actuelle près de 24 000 € de chiffre d’affaires sur cette saison !

 

L’exploitation de La Roustide est en danger tout de suite car le nombre total de paniers ne permet pas actuellement d’assurer le chiffre d’affaires dont elle a besoin.

Elle est en danger dans l’absolu car c’est la première fois en trois ans qu’un problème d’une telle ampleur survient.

 

Cela repose des questions sur la viabilité à long terme du système AMAP et sur la porté réelle de notre engagement.

 

Que pouvons-nous faire au niveau associatif ?

Même si notre AMAP a rempli son quota de paniers depuis lundi dernier, nous ne sommes pas à l’abri des conséquences de ce problème. En effet, notre association est solidaire d’un système qui dépasse sa relation avec La Roustide et qui inclut les 4 autres AMAP.

Lors des Portes Ouvertes qui se dérouleront ce dimanche sur l’exploitation, nous organisons une réunion inter-AMAP pour aborder le problème.

Les objectifs de cette réunion sont :

- bien comprendre la situation de chaque AMAP

- comprendre la situation globale et ses impacts sur la survie de l’exploitation

- trouver des solutions au niveau local comme au niveau global.

Bien sûr, nous vous tiendrons informés de l’issue de cette rencontre.

 

Que pouvons-nous faire au niveau individuel ?

Notre soutien à l’exploitation est déjà exprimé par notre présence dans cette association.

Mais la porté réelle de ce soutien ne s’arrête pas là ! Il en va de la survie d’une exploitation, d’emplois, de valeurs telles que l’agriculture biologique, la biodiversité…

N’hésitons pas à engager la discussion sur ce sujet ou sur un autre, entre nous et avec nos paysans. Notre compréhension des enjeux et de notre action n’en seront que plus complètes.

 

Restons mobilisés autour de Jocelyne, Jean-François et leurs salariés !

Partager cet article

Repost 0

commentaires