SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 14:10

INFO et CONTRATS

concernant les poules et les oeufs ou les oeufs et les poules de notre

Association La Roustide - Cours Julien - Marseille (13006)


 

En France, la majorité des poules élevées chaque année pour produire des oeufs - plus de 80% - sont élevées industriellement. Elles vivent dans des hangars où elles sont détenues dans de longues rangées de cages, appelées cages en batteries. Leur nourriture est apportée devant les cages par des machines. Sans pouvoir marcher ou même étendre leurs ailes, elles y vivent en permanence sur une surface de 550cm², plus étroite qu’une feuille de papier A4.

 

Pas très confortable, le sol grillagé des cages est incliné afin que les oeufs roulent jusqu’à un tapis automatisé qui les achemine jusqu’à la salle de conditionnement, où ils sont mis en boîte. Les bâtiments d’élevage peuvent contenir de 10 000 à 70 000 oiseaux en cages. Un éclairage artificiel y reste allumé 16h par jour afin d’accélérer le rythme de ponte des poules, car à l’état sauvage elles pondent surtout au printemps lorsque les journées sont longues. Dans ces cages, les poules sont stressées, serrées, et n’ont rien à faire. Cette situation engendre des comportements agressifs, comme le picage et le cannibalisme. Comme de nombreuses poules picorent leurs voisines de cage, on leur coupe la pointe du bec à la naissance pour en limiter les effets.

Poules-oeufs.jpg 

(voir la vidéo sur www.education.pmaf.org)

(texte et graphique empruntés à http://oeufs.org un site géré par le PMAF Site de Protection Mondiale des Animaux de la Ferme)

 

 

…… Brr…. ça donne la chair depoule.jpg , non ?

 

 

… En se détournant de tout cela Jocelyne et Jean François ont décidé de mettre en place une production d’œufs, locale, respectueuse de l’environnemnet et des animaux. Vous êtes au courant de ce projet, puisqu’un sondage avait été effectué avant l’été ; le poulailler est maintenant construit et nous étions en train de réflechir aux termes du contrat à écrire entre consommacteurs et producteurs.

 

La ponte des œufs n’est pas régulière sur l’année, elle est notemment plus faible lorsqu’il fait très froid, ou très chaud. La Roustide est 100% en AMAP et n’a ni marché, ni vente directe sur l’exploitation pour absorber les variations de production. Dans ces conditions garantir un nombre d’œuf par semaine à chaque amapien est un problème insoluble.

 

…. C’est les principes d’un partenariat consommateurs-producteurs établi par une AMAP qui, rapelons le, nous place dans une situation complètement différente de celles rencontrée dans l’économie de marché  qui nous apporte une solution. Pour rappel :

Oufs_explic.jpg

(extrait du Guide pour la création d’une AMAP édité par l’Alliance Paysans Écologistes Consommateurs - alliance@globenet.org ; www.alliancepec.org)

 

Faisons le calcul !

 

Charges fixes de l’exploitation :

Le coût du poulailler est de 4 000€, amortissable sur 10 ans soit 400€/an.

Nombre de « paniers oeufs » de l’AMAP

Le poulailler peut héberger  160 poules. 

En moyenne chaque poule doit pouvoir pondre sur l'année 250 œufs.

160 x 250 = 40 000 œufs par an

soit 40 000 ÷ 6 = 6600 boites  de 6 œufs

qui sont à répartir sur une année de 50 semaines

….soit un équivalent de 132 boîtes par semaine sur une année, que l’on peut arrondire à 130 boîtes pour tenir compte des pertes éventuelles dans le transport.

 

Coût des productions :

Les  160 poules coûtent  8.50€ pièce, amortissablent sur 18mois soit 907 €/an. Le prix de l’aliment bio est estimé à 4 800€/an.

Salaire des paysans :

La quantité de travail estimée est de 460heures par an (15€ de l’heure, charges sociales comprises).

Total estimé : 13 007€ arrondi à 13 000€ 

Le prix d’un contrat « 1/160 ème de  production » qui devrait être équivalent une boîte de 6 œufs certifiés bio par semaine  est donc de  

13 000 ÷ 130 = 100 € pour l’année,  soit un équivalent de 100 ÷ 50 = 2€ la boîte. 

 

Bien sûr, comme pour toute AMAP, nous resterons solidaires des aléas de production et bénéficiaire des éventuelles surproductions ; vous rentrerez donc parfois avec 4 ou 5 œufs, et parfois 7 ou 8.  A la fin de la saison un bilan sera fait pour savoir si nos poules ont pondu plus ou moins qu’estimé initiallement et un réajustemnet sera fait pour l’année suivante.

.. et pour fêter tout cela dans 18 mois nous devrions pouvoir préparer une belle poule au pot !

 

 

Ne soyons pas des poule.jpgmouillées, et lançons nous dans l’aventure !


 


 

Vous vous lancez dans cette nouvelle aventure...

Vous pouvez récupérer le contrat oeufs lundi prochain, à la distribution et le remplir sur place ou le télécharger et le remplir à l'avance... 

- Télécharger le Contrat OEUFS sur une période de 6 mois

Contrat_6_mois_S10_Oeufs.jpg




Partager cet article

Repost 0

commentaires

cambon 10/10/2010 21:56



Moi j'ai hâte de manger ces oeufs, et vive la poule libre!