SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 18:45

PRESENTATION


Ordre du jour

         - Rencontre avec Alliance Provence

         - Autres à préciser : point sur le fonctionnement des groupes-action, question du lieu de distribution, organisation du renouvellement de la saison

 

Intervenants & fonction

Présents : 24 personnes

- Représentants d'Alliance Provence :

  Denis         co-président, paysan sur Roquebrussane

                     Cédric        co-président, consomm’acteur Carpentras

                     Annette      représentant amap Ste Catherine à Marseille

              Sébastien   chargé de mission pour Marseille, en charge du développement financier et de l'animation du réseau des AMAPs de Marseille

- 18 consomm’acteurs de l’association La Roustide-Cours Julien

- Jocelyne Fort et J.-F. Mallet, paysans de l’association

 

COMPTE-RENDU DE REUNION

 

1. Ouverture des débats

. Présentation d’Alliance Provence (AP) par ses membres : son origine (2001), le développement de ses 5 ou 6 premières années, la scission interne avec ce qui deviendra "Les Paniers marseillais". Aujourd'hui AP n'est plus dans le ressentiment de dysfonctionnements internes ; le réseau a travaillé à la création du Mouvement Interrégional des Amaps (MIRAMAP) et se consacre à  la rédaction d'une nouvelle charte, plus en lien avec les dernières évolutions « politiques » vis-à-vis de l’agriculture.

 

. AP rappelle ses souhaits d'être avant tout proche de ses adhérents, et met en avant les avantages du réseau qu'il représente. Pour eux, « à tous, on peut beucoup plus que seul dans son coin » :

pour plus de détails, voir le site

http://allianceprovence.org

 

 

. Rapide explication du désengagement de l’association La Roustide/Cours Julien d'avec AP et du choix qui a été fait à l'époque de privilégier le projet associatif du soutien de la ferme "La Roustide". (Voir plus loin)

 

. AP rappelle que son objet est de défendre l'agriculture paysanne par le développement des AMAPs. Le réseau apporte un cadre juridique et éthique aux AMAPs. Ils travaillent également auprès des pouvoirs publics et se présente comme un levier de communication.

 

. AP rappelle que son fonctionnement est de type auberge espagnol. AP ne fonctionnent qu'avec ce que chaque AMAP ou adhérent apporte, engage, investi.

 

. Les statuts d'AP prevoit 4 collèges de décision : AMAP, Amapiens, producteurs, partenaires. Les statuts devraient être rediscuté prochainement avec la proposition d'un systement plus départementalisé.

 

2. Echange sous forme de questions-réponses

L'objectif de la réunion, sollicitée par AP, rappelons-le, est de renforcer les motivations qu’aurait l’association à adhérer à AP.

. Exemple choisi de résolution d'un problème par l'action et l'implication collective d'AP : un problème soulevé en Indre et Loire par un groupement d'achats référencé Amap, rendu fiscalisable après contrôle, a permis à AP de rencontrer les élus nationaux afin de clarifier le questionnement d'une généralisation possible à l'ensemble des Amaps de cette fiscalisation. (Question parlementaire du 15 mars 2013).

Aujourd'hui le débat se concentre sur la reconnaissance de la notion d'intérêt général.

. Autre exemple d'une solution trouvée dans le réseau : celui d'une Amap normande. Les discussions au niveau national et la rencontre des élus sont une nouvelle fois mises en avant.

 

. Longue explication sur l’implication financière engendrée par une adhésion à AP, l'association la Roustide-Cours Julien ne voyant pas de façon positive le fait qu’adhérer à AP ferait passer l’adhésion de 14 à 24 euros. Ajustement sur ce chiffre, qui serait de 20 euros du fait de la suppression de la cotisation assurance (env 400 euros/an).

 

Denis fait remarquer que la question neréside pas dans le fait de demander une cotisation supplémentaire aux adhérents, qui paieraient sans problème un prix "x" mais elle est dans la façon dont les responsables de l’association perçoivent et présentent cette adhésion.

Il souligne le coté politique de l’engagement dans une amap, le soutien général aux paysans et à l’agriculture paysanne.

 

Cédric rappelle que ce ne sont pas nos cotisations qui font fonctionner AP, mais par contre, le fait d'augmenter leur nombre d’adhérents leur donne plus de possibilité de demander des subventions pour fonctionner car plus de crédibilité.

 

Pour AP, la première chose que nous aurions à gagner en adhérent serait de faire valoir notre voix.

 

Des Amapiens rappellent quel est l'objectif de l’association depuis sa création il y a 7 ans : soutenir une ferme en particulier qui est celle de la Roustide, avec en parallèle la conscience d'agir politiquement pour le maintien de l'agriculture paysanne. Ceci explique le choix de ne pas avoir d'autres produits sur l'amap. Le souhait était de canaliser l’énergie pour permettre à La Roustide de passer son surendettement.

 

Jocelyne insiste sur le fait que le choix fait au départ d'être à 100% Amap a permis de sauver la ferme et qu'en 7 ans la solidarité de l'association avec la Roustide s'est toujours maintenue.

 

Denis, le coprésident d'AP présente l'adhésion au réseau AP en tant que soutien plus général et à plusieurs fermes. "En soutenant la ferme de la Roustide vous soutenez une ferme, en adhérant à AP vous en soutenez 120."

Il fait remarquer que l'usage du terme "amap" permet de bénéficier de l'image de la marque (amap est une marque déposée à l'INPI); participer au réseau c'est aussi renforcer cette image et donner une visibilité à ce fonctionnement qui est un choix politique.

 

Lorsque les amapiens les questionnent sur pourquoi plus AP que MIRAMAP ou URGENCI par exemple, Denis nous répond que tout ça, c'est un peu pareil.

 

Le questionnement des amapiens porte ensuite concrètement sur les actions menées par AP : ce que fait Jocelyne et Jean François, c'est clair (100% amap) ; ce que fait AP (soutien aux paysans, valorisation de ce 100% amap ?) l'est moins.

 

Voici les éléments de réponse apportés par AP à la demande insistante des amapiens de     présentation d'actions concrètes d’AP :

Pérenniser ses emplois afin qu'AP ne repose pas que sur du bénévolat (le bénévolat, ça s’épuise).

Rencontre avec les instances politiques locales et régionales,

Présence  possible aux débats concernant la politique agricole du fait de la légitimité et de l’existence même de AP.

Soutien des amaps lors de difficultés avec les lieux de distribution, les autorités locales.

Maintien et retour de terres au statut de terres agricoles.

Autoévaluation des AMAPs et échanges de pratique.

 

En conclusion, le débat a permis une ouverture sur la connaissance des problèmes de chacun, et de ce que l'un peut apporter à l'autre.

AP est très intéressé par le profil et les résultats de l'association. Si nous adhérions, AP aimerait que nous nous impliquions dans ses instances et/ou dans ses actions afin de donner une visibilité à notre profil, notre fonctionnement et à nos résultats car certains ne croient pas qu’être 100% en AMAP par exemple puisse fonctionner. L'association bénéficierait aussi des soutiens multiples d'AP.

 

3. Autres questions

 

Les autres questions à l’ordre du jour ne sont pas traitées, vue l’heure avancée, elles seront abordées lors de la prochaine réunion.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Louise Mitchell 11/04/2013 17:08


Salut au webmaster. 


J’ai bien lu le rapport de la réunion avec AP. Le pour, le contre, la possibilité d’une bureaucratisation de la structure contre une indépendance de la Roustide. La cotisation de 10 euros en plus
que je trouve modeste...


 


Ce qui me fait pencher vers AP c’est que je connais Annette et que je suis en accord avec ses principes, tels que développement de partenariat avec les coopératives zapatistes et leur café par
exemple. Le Mexique c’est pas local en effet, La roustide c’est pas près non plus.


J’en ai discuté avec un membre de l’ Amap à la vélorution l’autre soir, et lui ai dit de lire les papiers sur Urgenci, AP, dans CQFD, Politis, le Ravi etc...pour se faire un avis.


 


Voilà mon avis à chaud.


 


Christophe.(j'ai trouvé le commentaire...)

Bertrand de la roustide cours julien 09/04/2013 15:55


Bonjour, et merci à nos paysans de familles pour ce compte rendu,


Je reste personnellement très perplexe face aux nouveaux arguments d'AP pour nous inciter à l'adhésion :


-Péréniser les emplois de AP ?


de notre côté nous tentons et avons réussi à contribuer au maintien et à la perenisations des trailleurs agricole de la Roustide... je rappelle que nos agriculteurs non pas de salaire à ce
jour...


Renconter les politiques locales et regionales ?


Jocelyne et jean-françois disposent je crois d'un bilan d'actions important sur le gard et les bouches du Rhone qui sont d'ailleurs soutenus par les politiques


c'est d'ailleur Jocelyne qui dejeune avec le ministre en charge ou est invitée aux colloques europeens


- Soutien des Ampas en difficulté ?


Je ne me souviens pas de la presence d'AP lors des intemperies neige, ou de la panne du camion de livraison puis recheerches de solution pour achat...


-Maintien et retour de terres agricoles ?


peut etre s'agit il des robin des champs.... mais je crois que les POS/PLU sont desormais soumis à enquete publique depuis la loi de 2006 et que chaque citoyen peut donner un avis


Autoevaluation des AMAPs ?


là je ne sais pas...


 


Concernant notre implication dans la reconnaissance d'un circuit court et BIO ,


je rappelle qu'à Marseille nous participons regulièrement à des congres ou colloques ou journées d'animations... (Semaine developpement durable, congrès Urgency, projet verger et 10 millions
d'arbres pour la planete... et surtout les journées pédagogique à La Roustide qui sont je crois le lieu et le moment pour Alliance Provence de venir adhérer à nos associations...


bertrand, impatient de decouvrir le nouveau compagnon de Vaillant....


 


 


 


 


Concernant