SAISON 22 : du 10 octobre 2016 au 10 avril 2017

Assemblée générale de l'association le 13 mars 2017

 

Envie de nous écrire ?

Ecrivez à l'association ou au webmaster en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à laissez des commentaires au bas des articles. Merci de signer d'un nom et d'un mail, ou nous pourrions supprimer vos écrits...

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 11:42

Membres présents :

- Caroline

- Edem

- Fanette

- Jocelyne

- Laurence

- Laurent

- Mireille

- Séverine

Sujets abordés :

1. Logistique pour la journée porte ouverte

2. Fabrication et vente de sacs pour soutenir le projet "Vergers"

3. Outils de communication à destination du public

4. Outils de communication à destination des nouveaux adhérents

Résumé des échanges :

1. Logistique pour la journée porte ouverte

- Nombre de passagers

Après la distribution du 28/04 34 personnes étaient inscrites sur la liste pour le transport en commun : 22 adultes, dont 1 seul candidat pour être conducteur, et 12 enfants.

- Choix du véhicule

Les mini-bus ont une capacité de 9 places, les bus ont des capacités de 35, 40 ou 50 places.

La trésorerie disponible permet de faire face aux dépenses de location, quelle que soit la capacité du/des véhicule/s. La location de 4 ou 5 mini-bus est l'option la moins coûteuse mais suppose d'avoir assez de conducteurs, ce qui n'est pas le cas. La location d'un bus de 40 ou 50 places est plus onéreuse que celle des mini-bus mais inclut la présence du chauffeur. La question des assurances en cas de location de mini-bus sans chauffeur a également été évoquée.

Il a été décidé de louer un bus de 40 ou 50 places. Séverine a été chargée de finaliser les demandes de devis.

- Trajet

La possibilité de faire un arrêt à Martigues et à Istre pour prendre des passagers supplémentaires été discutée.

L'arrêt à Martigues ne pose pas de problème : Martigues est sur le trajet et un point de rencontre à proximité immédiate de l'autoroute a été localisé.

En revanche l'arrêt à Istre oblige à faire un détour qui rallonge sensiblement la durée du trajet.

Il a été décidé de proposer un arrêt aux membres de l'association de Martigues uniquement. Jocelyne leur en parlera lors de la distribution de mercredi.

- Participation aux frais

Une participation symbolique (qui ne couvre pas l'ensemble des frais) de 5 Euros par adulte est demandée. Un SMS de rappel sera envoyé par Edem aux inscrits de l'association La Roustide pour que le règlement soit effectué lors de la distribution du 05/05.

- Contact

Il a été décidé de communiquer un numéro de mobile aux inscrits de La Roustide pour centraliser les appels liés au transport du 11 mai. Edem a accepté de communiquer son numéro (0760225552) lors du rappel qu'il enverra aux participants pour les frais.

2. Fabrication et vente de sacs pour soutenir le projet "Vergers"

- Couts

Séverine a présenté le résultat de ses recherches sur les coûts de fabrication de sacs en polypropylène (type grand sac de courses de supermarché en plastique "tressé") ou en toile de jute.

Les prix varient en fonction des tailles/dimensions et des options d'impression choisies (une ou plusieurs couleurs notamment) ; certains prix incluent les frais de transport (compter 75 Euros HT). Pour donner un ordre d'idée : un sac en polypropylène coûte environ 2 et 2,5 Euros HT ; un sac en toile de jute coûte environ 4,5 Euros HT.

- Caractéristiques des sacs

Les caractéristiques des sacs (matière, taille, motifs, prix) ont fait l'objet de longs échanges qui n'ont pas permis d'aboutir à des positions communes.

Sur la taille, il a été rappelé que les premiers sacs vendus pour soutenir le projet "Vergers" étaient trop petits pour être utilisés lors des distributions de légume, ce que de nombreux adhérents avaient regretté.

La taille des anses du sac a été évoquée également : l'idéal serait que les anses permettent que le sac (plein) puisse être porté à l'épaule.

Sur la matière, plusieurs observations ont été formulées :

- la matière doit être lavable ou résistante aux taches et à l'humidité des légumes : les précédents sacs étaient en coton et se sont avérés très salissants ;

- la toile de jute est a priori plus écologique que le polypropylène, mais nettement plus chère ;

- Jean-François dispose d'un stock conséquent de sacs en polypropylène (sacs d'engrais vides) non recyclables et refusés par les déchetteries ; un atelier "fabrication de sacs" a été proposé ;

- de la qualité de la matière dépendra la durée de vie du sac : la question du choix entre un sac de bonne qualité (mais plus cher) qui durerait longtemps ou un sac de moins bonne qualité (donc moins cher et à remplacer plus fréquemment, par exemple tous les deux ans) a été posée ;

Sur les motifs, il a été décidé de ne pas ré-utiliser le motif figurant sur les précédents sacs (motif qui figure également sur les verres/gobelets en plastique de La Roustide). Il a été décidé de lancer un appel lors de la journée porte ouverte pour que les adhérents proposent de nouveaux motifs. En revanche aucun choix n'a été fait quant aux contraintes (par exemple : taille du motif, nombre de couleurs).

Sur le prix de vente des sacs aux adhérents, certains participants à la réunion ont fait remarquer que ce prix pouvait difficilement dépasser 5 ou 6 Euros (les précédents sacs étaient vendus en prix libre à partir de 4€). Le prix de vente impacte directement les choix des autres caractéristiques des sacs, et réciproquement. En effet, pour optimiser l'opération au profit du projet "Vergers" avec un prix de vente à 5 Euros, il faudrait pouvoir acheter les sacs (500 unités envisagées) à 3 Euros pièce au maximum (ce qui, par exemple, exclut la toile de jute ou les motifs à plusieurs couleurs).

- Questions diverses et sans réponse autour des sacs (auxquelles Séverine a accepté de chercher des réponses) : possibilité de trouver des fabricants sur Marseille ? possibilité d'avoir un échantillon avant la commande ? Lieu de fabrication des sacs (démarche éthique) ?

3. Outils de communication à destination du public

Pour améliorer la recherche de nouveaux adhérents par les adhérents actuels, un projet de document a été préparé par un groupe de travail lors d'une précédente saison pour essayer de combler le déficit de contrats. Ce document a été retravaillé par Séverine et présenté lors de la réunion. Il synthétise les intérêts d'une association de type AMAP pour susciter l'adhésion à La Roustide).

Le document est au format A4 et contient une petite dizaine d'arguments phares. Cela implique que les arguments retenus soient bien choisis et bien formulés, questions autour desquelles se sont cristallisés les échanges.

En effet aucun consensus n'a été trouvé lors de la réunion concernant l'objectif/la finalité du document : doit-il être "tout public" ou doit-il être spécifiquement conçu pour une certaine partie du public, à savoir les "hésitants", ceux qui envisageraient plutôt favorablement d'adhérer à une association de type AMAP mais ne le font pas pour des raisons X ou Y.

Dans le premier cas le document devrait présenter de façon très synthétique les éléments caractéristiques de La Roustide et les raisons d'adhérer : maintien d'une exploitation paysanne locale, maintien de l'emploi local, alimentation bio, etc... (tous ces arguments figurent dans le livret de La Roustide ; il a été signalé qu'ils figurent également dans les chartes de Alliance Provence et des Paniers Marseillais).

Dans le second cas il faut choisir les arguments phares après avoir identifié les raisons X ou Y qui font que les "hésitants" n'adhèrent finalement pas. Parmi ces raisons ont notamment été évoquées le prix du panier, supposé trop cher dans le grand public, la contrainte de l'engagement à l'année ou au semestre et de la distribution hebdomadaire, la contrainte de l'absence de choix des produits.

La réunion s'est achevée sans consensus sur ce sujet, en sachant que nous avons jusqu'au prochain changement de saison pour le finaliser, Jocelyne nous précisant qu'actuellement sur Marseille le nombre de contrats est satisfaisant (l'objectif de la Roustide étant de viser 90 équivalents petit panier sur chaque groupe de Marseille, Istres, Martigues et Nîmes).

4. Outils de communication à destination des nouveaux adhérents

Il a été suggéré de créer une plaquette à destination des nouveaux adhérents, afin de leur donner de façon synthétique les éléments récurrents essentiels du fonctionnement de La Roustide. Cette plaquette pourrait être diffusée aux nouveaux adhérents par e-mail.

La réunion s'est achevée sans que cette suggestion puisse être approfondie, faute de temps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires